LES DRONES DANS LA STRATEGIE DE RECHERCHE DE L’INSTITUT DES SCIENCES DE LA TERRE (IST) A KEDOUGOU

LES DRONES DANS LA STRATEGIE DE RECHERCHE DE L’INSTITUT DES SCIENCES DE LA TERRE (IST) A KEDOUGOU

Le partenariat IST /SFL connait un début de mise en œuvre

Ce 8 mars 2020, des équipes de Senegal Flying Labs, dirigé par Dr Abdoul Aziz NDIAYE, le
Directeur de l’Institut des Sciences de la Terre (IST) – Université C. A. D. Dakar, se sont
déployé à Kédougou pour tester les technologies de drones dans la cartographie des zones
minières.
L’objectif principal de la mission consistait à tester la faisabilité et la pertinence d’une
cartographie par drone sur un contexte géologique connu. Il fallait vérifier en quoi la
technologies des drones est approprier pour constater les contraintes sur la faisabilité de
l’opération (i), d’apprécier l’apport du produit fini sur une cartographie géologique du site (ii)
et d’apprécier les possibilités de l’inclusion des drones dans le programme pédagogique du
camp de terrain (iii).

Les besoins à satisfaire en termes d’usages visent, de manière générale, la cartographie
géologique. Il s’agit de mesurer comment les drones peuvent assurer une bonne couverture
(exhaustive, rapide) des zones à cartographier surtout celles inaccessibles ou difficile d’accès
et aider, avec le traitement des données, assurer une aide à la préparation des itinéraires de
cartographie et des points d’échantillonnage. En outre, les livrables des données analysée
doivent faciliter la visualisation facilité de certaines structures géologiques afin de confirmer,
qu’avec les drones, les captures garantissent des possibilités de cartographie géophysique plus
précises que les images satellitaires à l’échelle de l’affleurement.
Les résultats obtenus ont permis, globalement, une plus grande productivité, en termes de
surface couverte ou travail réalisé par rapport à une unité de temps donnée, et d’exhaustivité

avec moins de risque d’omission de zone intéressante. Il s’est avéré que dans le domaine de
l’exploitation minière, en plus des applications de cartographie ci-dessus, il y les estimations
de volumes, les cartographies des sites d’extraction, pour toutes activités les drones peuvent
apporter des solutions optimisées.
La robotique et l’intelligence artificielle révolutionne un domaine où la cartographie
géologique se fait par la “marche à pied” pour la délimitation des formations géologiques avec
des outils comme la boussole, le GPS voire le GPS différentiel et la station topo. Les drones
permettront de réaliser des cartes, la volumétrie, l’aide à la réalisation des plans d’exploitation
avec des géo référencement pour inclusion dans des SIG.

Laisser un commentaire